Solutions de traçabilité dans l’industrie de la blanchisserie

Les blanchisseries de toute l'industrie sont d'accord : le suivi des textiles avec la RFID en ultra-haute fréquence (UHF) est l'un des principaux développements du présent et du futur. Les fournisseurs de solutions RFID sont enthousiasmés par les nombreuses possibilités offertes par la technologie. Bien que les utilisateurs potentiels soient conscients des avantages, leur enthousiasme ne s'est pas encore développé autant. Certains sont rebutés par les coûts d'investissement, d'autres soutiennent que leurs clients ne sont pas à l'aise avec la RFID tandis qu'un autre groupe s'inquiète de la fiabilité des stations de lecture et des étiquettes.

Cependant, les blanchisseries qui ont déjà mis en place une solution UHF et profitent de ses avantages sont ravies de la technologie. Ils ont réalisé que la RFID n'est pas seulement un outil de suivi du linge mais qu'elle offre bien plus que cela. La technologie RFID est à la base d'autres développements avant-gardistes comme l'industrie 4.0. Pour saisir pleinement tous les avantages et les opportunités que ce développement a à offrir, il faut prendre du recul et avoir une vue d'ensemble.

banner_blanchisserie_linge

 

Automatisation des processus vs technologie RFID

La technologie RFID est étroitement liée à l'automatisation, le deuxième grand sujet de l'industrie aujourd'hui. La tendance à l'automatisation des processus ainsi qu'à l'utilisation de robots n'est pas seulement intéressante pour réduire les coûts élevés de la main-d'œuvre et la pénurie de main-d'œuvre ; les processus automatisés réduisent les coûts d'une blanchisserie et améliorent la qualité, ce qui offre un avantage concurrentiel. Une exigence fondamentale pour une blanchisserie automatisée intelligente est l'échange d'informations entre tous les éléments impliqués : machines, textiles et systèmes informatiques. Comme la communication est réalisée via des protocoles Internet, ce système est souvent appelé Internet des objets ou IoT. Pour le textile, la technologie RAIN RFID utilisée est la base d'une blanchisserie entièrement automatisée. En introduisant la RFID, les blanchisseries font donc également un grand pas vers l'automatisation. Par conséquent, l'automatisation des étapes individuelles du processus, telles que le comptage du linge avant et après le lavage, peut être effectuée facilement et rapidement.

Grâce aux tags RFID, chaque machine reçoit des informations exactes sur chaque article : De quel type de linge s'agit-il ? Comment est-il lavé ? À quel client sera-t-il envoyé ?

 

 

Les données collectées ne sont pas enregistrées sur le tag lui-même mais dans une base de données. L'information est liée à son étiquette spécifique avec un numéro d'identification unique. Comme les processus d'une blanchisserie produisent d'énormes quantités de données, il est logique de gérer ces données dans une application distincte, qui communique avec le système ERP ou certaines machines pour échanger des informations via une interface. De cette façon, la capacité du système ERP n'est pas inutilement utilisée pour collecter des données mais peut se concentrer sur sa fonction principale.

RFID UHF pour renforcer la relation client

Autant le suivi RFID et l'automatisation sont étroitement liés et se complètent, autant il existe deux approches différentes. Contrairement au suivi, l'automatisation nécessite que chaque élément soit étiqueté. L'étiquetage de 100% du linge représente un gros investissement et un grand effort car le textile déjà en circulation doit également être étiqueté. Par conséquent, de nombreuses blanchisseries évitent cette étape coûteuse et chronophage. En guise de compromis, de nombreuses blanchisseries commencent à étiqueter 100% du linge d'un nouveau client. Cette introduction, qui à première vue peut sembler cohérente, ne l'est en fait pas. La blanchisserie sait où se trouvent les articles du client, mais elle ne peut pas fournir d'informations sur les processus qui se déroulent dans la blanchisserie elle-même et, par conséquent, elle ne peut pas bénéficier des avantages qu'offre la mise en œuvre de la technologie RFID.

Une autre approche, moins connue dans toute l'Europe même si elle offre plus d'avantages à un prix similaire, consiste à étiqueter uniquement le linge récemment acheté. Au départ, seul un petit pourcentage du linge des clients est étiqueté par RFID, mais au fur et à mesure des achats, le pourcentage augmente jusqu'à atteindre 100% au bout de 2 à 5 ans. L'application fonctionnant de manière autonome par rapport au système ERP rend cette approche possible. Le logiciel est le seul responsable du suivi et est donc capable de saisir des données significatives qui se traduisent par des statistiques considérables. Par conséquent, tous les avantages du suivi RFID peuvent être obtenus même si seul un petit pourcentage du linge est équipé d'étiquettes RFID.

De cette façon, les blanchisseries peuvent commencer à approcher leurs clients justes après l'introduction de la technologie de traçabilité. La RFID UHF offre la possibilité de redéfinir les relations avec les clients. Elle fournit des connaissances nouvelles et complètes sur l'emplacement et l'historique de chaque pièce de linge dans la blanchisserie. Il est essentiel que les clients aient accès aux données de manière simple par le biais d'une application Cloud, ce qui leur permet de changer leur vision de la technologie, qui n'est plus considérée comme un outil de supervision mais comme un outil de support à valeur ajoutée.

L'application offre aux blanchisseries un aperçu complet de toutes les données de chaque article en temps réel. L'application sait exactement quand un article a été lavé pour la dernière fois, à quel client il est attribué et où il se trouve actuellement. La visibilité totale que permet le Cloud est également une valeur à partager avec les clients. Les clients reçoivent leur propre accès à l'application et peuvent ainsi, par exemple, voir à quelle fréquence le linge est utilisé, quelle est la quantité de linge en stock et s'il est conforme aux normes d'hygiène, ce qui permet aux clients de tirer un grand profit du suivi.

Grâce à des lecteurs mobiles, des données supplémentaires peuvent être saisies chez les clients, ce qui aide, par exemple, les hôpitaux ou les hôtels à gérer leur linge. Grâce à cette nouvelle visibilité obtenue par le Cloud, des conversations s'établissent entre clients et fournisseurs, avec un plus grand degré d'information et de confiance de part et d'autre. Ensemble, ils peuvent encore améliorer le service et la qualité tout en améliorant leurs relations et la fidélité de leurs clients.

Les deux approches en comparaison : Les relations avec les clients

Les deux approches en comparaison Les relations avec les clients


La technologie RFID signifie l'ouverture de l'industrie 4.0 dans les blanchisseries, une voie vers l'avenir. Le linge se déplaçant de manière autonome à travers la blanchisserie et les machines qui savent elles-mêmes quoi faire sonnait comme de la science-fiction il y a encore quelques années. Aujourd'hui, cet avenir est à notre portée. Pour qu'elle devienne réalité, les blanchisseries doivent aller au-delà des étiquettes et des machines individuelles. Ils doivent permettre à la technologie de les inspirer, ils doivent embrasser le changement avec détermination et peut-être sortir de leur zone de confort.

Entretien avec Luc Videau, directeur technique de la blanchisserie hospitalière BIH en France

Quelle a été votre motivation pour introduire la technologie RFID ?

Notre principale motivation était de réduire la perte de 50 000 draps par an, soit 250 000 € disparaissant chaque année, alors que le taux d'achat annuel n'est que de 30 000 nouveaux draps. Compte tenu du succès de ce projet mis en place en septembre 2013 (retour sur investissement en 7 mois), désormais 100% des chemises des patients et 10% des serviettes sont étiquetés avec la technologie RFID. Ces 3 produits représentent 75% de nos achats textiles.

Pourquoi avez-vous pris la décision de n'étiqueter qu'un pourcentage de votre inventaire au lieu de la totalité ?

La plupart du temps, l'investissement pour étiqueter 100% du linge était trop important et ne nous donnait aucune garantie d'un retour sur investissement plus élevé. L'enjeu était de disposer d'un outil qui nous permettrait d'apprendre à nos clients à gérer le linge différemment. Il était donc plus important de disposer d'un outil qui assure la transparence que de suivre 100% du linge. Avant l'introduction du système, nous n'avions aucune visibilité. Donc même une visibilité de 30% de notre linge sur tous les clients la première année nous a donné un grand avantage et nous a permis de réduire les pertes et donc nos achats annuels de 25%. . 

Aujourd'hui, 75 % de nos articles textiles sont munis d'étiquettes RFID. Avec cette méthode, le retour sur investissement de la solution était beaucoup plus élevé, se traduisant par 7 mois.

BIH_traçabilité_linge_cabinePour suivre le linge propre, BIH a installé un lecteur RFID et des antennes dans une cabine de lecture ressemblant à une armoire indépendante.

 

 

 

 

 

 

 

Comment vos relations avec les clients ont-elles changé après l'introduction de la RFID ?

Nos relations sont bien meilleures car nous pouvons maintenant discuter de données factuelles. Plus nous achetons de linge neuf et étiqueté, plus la précision des indicateurs clés de performance est élevée.

Avez-vous rencontré des résistances de la part de vos clients ? Si oui, quelles étaient-elles ?

Il n'y a pas eu de résistance, c'est même plutôt le contraire. Cette solution permet à la blanchisserie de l'hôpital d'avoir des indicateurs de performance précis à montrer aux services de soins.

Une fois que 100 % du linge sera étiqueté, avez-vous l'intention d'utiliser cette technologie pour automatiser votre processus de production ?

Clairement oui. Mais pourquoi attendre, aujourd'hui, le simple fait d'étiqueter seulement 20 à 30% de nos articles textiles suffit à justifier l'investissement.

Banner_contactez-nous_blog

Renaud Munier

Renaud Munier